En raison de l'épidémie de Covid-19 et suite aux annonces des autorités, nos locaux sont fermés jusqu'à nouvel ordre.
Plusieurs réunions, événements et formations sont reportés à des dates qui seront précisées dès que la situation le permettra.
Nous vous invitons à suivre notre actualité sur notre site internet et nos réseaux sociaux.

Que faut-il observer ?

Informations essentielles

L’information la plus importante est la localisation du site de migration d’amphibien, et une estimation du nombre d'amphibiens concernés. Les fourchettes d’effectif à sélectionner renseignent sur ce point, il n’est pas demandé d’effectué un dénombrement précis. Cela peut-être une estimation « au jugé ». Si possible, indiquer également une fourchette d’effectif d’individus écrasés. Si dénombrement précis il y a, l’information est bien sûr précieuse. Il vous est également demandé d’indiquer grossièrement la longueur de la portion de route concernée (moins de 100 m ? plus de 100 m ? etc.)

Le plus souvent, on observera des amphibiens « anoures », c'est-à-dire des grenouilles ou des crapauds : si vous ne savez pas faire la distinction, vous pouvez simplement les signaler en tant que « grenouille ou crapaud ». Il est possible que vous tombiez également sur des amphibiens « urodèles » : ce groupe rassemble les tritons et les salamandres. Ils ont des pattes très courtes, une silhouette rappelant plus un lézard, et une queue, contrairement aux grenouilles/crapauds.

Informations facultatives

Vous connaissez bien les amphibiens ? Parfait ! Vous pouvez renseigner ces informations en cliquant sur « j’ai identifié l’espèce ». Si vous n’êtes pas experts, rien ne vous interdit de le devenir. Nous vous indiquons quelques éléments d’identification simples dans la rubrique :   reconnaitre les espèces. Vous avez également la possibilité de télécharger vos photos, ce qui nous permettra d’avoir une idée des espèces concernées.